RTL – invité d’Olivier Mazerolle

Olivier Faure était le 30 décembre l’invité d’Olivier Mazerolle sur RTL. Il a exprimé son opposition à la déchéance nationalité, mesure contenue dans le projet de réforme constitutionnelle présenté en Conseil des ministres mardi 23 décembre.


Déchéance de nationalité : « Non ceux qui sont… par rtl-fr


« Manuel Valls est de gauche, même avec une… par rtl-fr

INVITÉ RTL – Olivier Faure, député socialiste de Seine-et-Marne, estime que la déchéance de nationalité est « un contresens » et une mesure « impraticable ».

La grogne continue dans les rangs de la majorité. Martine Aubry, Jean-Marc Ayrault, Julien Dray, Benoît Hamon… nombreux sont les ténors du Parti socialiste à exprimer leur opposition à la déchéance de nationalité, mesure phare de la réforme constitutionnelle qui va concerner les citoyens français binationaux condamnés pour un acte de terrorisme. À ces avis discordants vis-à-vis du gouvernement et de Manuel Valls, il faut ajouter celui d’Olivier Faure, député de Seine-et-Marne et porte-parole du PS. « C’est une mesure qui a l’apparence du bon sens mais qui est en réalité un contresens », affirme-t-il, mercredi 30 décembre, au micro de RTL.

Olivier Faure dresse ainsi une liste de « cinq raisons » qui discréditent la déchéance de nationalité. Il met d’abord en avant la portée uniquement symbolique de cette mesure : « C’est inefficace (…), ça ne dissuade pas ». Il y voit ensuite « une reconnaissance glorieuse du combat des jihadistes » ainsi qu’un risque d’accroissement du nombre de combattants français dans les rangs du groupe État islamique. « Daesh instrumentalisera vraisemblablement cette décision pour aller chercher les plus fragiles des Français qui peuvent se sentir comme des citoyens de seconde zone », estime-t-il.

Le vice-président du groupe socialiste à l’Assemblée nationale pense également que la France fuit ses « responsabilités » et provoque une « dénaturation de la coopération antiterroriste ». Enfin, il déplore la création d’un « lien explicite entre terrorisme et immigration, ce qui n’est évidemment pas nécessaire ».

Malgré tout, Olivier Faure ne souhaite pas tirer à boulets rouges sur Manuel Valls, qui s’emploie à défendre cette réforme proposée par François Hollande devant le Congrès à Versailles. « S’il y avait une chasse à Manuel Valls, je n’y participerais pas. Ce n’est pas du tout l’objet de cette question. On est parfois avec des arrières-pensées qui dépassent les pensées. Manuel Valls est de gauche, même avec une mesure comme celle-là. Vouloir dire qu’on est vichyste ou de droite parce qu’on a présenté cette mesure, ça n’est pas sérieux », assure-t-il.

Lien vers l’interview en intégralité : http://www.rtl.fr/actu/politique/decheance-de-nationalite-c-est-une-reconnaissance-glorieuse-du-combat-des-jihadistes-dit-olivier-faure-porte-parole-du-parti-socialiste-7781079714

Leave a comment

nom*

email* (not published)

site internet