Rythmes scolaires : Benoît Hamon à Lieusaint

Olivier Faure était vendredi matin à l’école primaire de la Chasse à Lieusaint pour une table ronde sur les rythmes scolaires en présence de Benoît Hamon, Ministre de l’Education Nationale. Ce temps d’échange réunissait tous les acteurs de la communauté éducative : parents d’élèves, enseignants et intervenants sur les temps d’activités périscolaires.

Benoît Hamon a rappelé que toutes les communes de France devront avoir mis en place la réforme des rythmes scolaires à la rentrée 2014. Lundi prochain sortira un décret complémentaire qui assouplit cette réforme pour les lieux où peuvent émerger des difficultés objectives, notamment en milieu rural. La règle de base restera bien les 5 matinées de travail.

« Ici, l’organisation des nouveaux temps scolaires a été réalisée, certains ne cachent pas que ça a pu les embarrasser sur le plan personnel, mais tous reconnaissent que c’est bon pour les enfants » a déclaré le ministre.

Commentaires

Bano
Répondre

D’ailleurs cette institutrice a été réprimandée par l’inspectrice d’académie et la directrice de l’établissement après le départ du ministre pour avoir dit ce qu’elle avait constaté. Leur comportement est scandaleux, d’autant plus qu’elle n’ont pas à faire à la réalité du terrain.

FRANCOIS
Répondre

NON, les rythmes scolaires à Lieusaint ne fonctionne pas bien !!!!!!!!
Je suis père d’une fille de 5 ans qui est en classe de CP. Ma fille est fatiguée, la semaine est trop longue. Trop de devoirs le soir. De tout façon M. FAURE ne sera plus député en 2017. ..

nvju
Répondre

Deuxième phase de dégradation de la semaine scolaire

On a fait les rythmes scolaires pour alléger la journée de l’élève.
On a donc sacrifié la pause en milieu de semaine, le mercredi matin.
Un an après, on tasse la journée de l’élève. Il n’y a plus classe le mardi après-midi.
C’est le pousse toi que je m’y mette.

Inversion des principes:

Les activités péri-scolaires devaient s’adapter au temps d’apprentissage scolaire, or c’est le temps scolaire qui s’adapte aux activités péri-scolaires.

Non aux nouveaux rythmes scolaires.
Retour à la semaine de quatre jours.

SL
Répondre

oui, je suis d’accord, ce qui prime est désormais le périscolaire, ce n’est plus le scolaire.
on jauge d’ailleurs maintenant cette réforme à ses apports sur le périscolaire et sa facilité, ou pas, de mise en œuvre : peu importe ses apports sur le scolaire, alors qu’on doit bien avoir, aujourd’hui, des retours (programme bouclé plus facilement ? meilleures aisance des élèves dans les « fondamentaux » ?), mais sur ce point, rien !

olivia
Répondre

Qui croire, l inspectrice et la directrice, toutes deux exonérées de classes, (la directrice est totalement dechargee) ou l enseignante qui est sur le terrain, au coeur de l action ? A quoi sert de faire des débats si la valeur et la liberté de parole n est pas la même pour tous les participants ? Peut être qu il serait utile de demander à l enseignante concernée les conséquences réelles de sa prise de parole….

nitty
Répondre

Depuis quand la parole des « petits » est aussi entendue et respectée que celle des « notables », je suis très étonné de voir que la naïveté démocratique est encore très vivace. Qui peut croire aujourd’hui que la démocratie « participative » ou pas , a encore du sens dans nos sociétés ou le pouvoir n’a jamais été au peuple bien au contraire!!

Ecrire une réponse à SLAnnuler la réponse.

nom*

email* (not published)

site internet