Le nouveau président est arrivé? Leçon de communication 1

Le 16 mars, les Français ont adressé un message clair. Par delà les enjeux locaux, nos concitoyens ont sanctionné la politique conduite par Nicolas Sarkozy depuis 10 mois.

La réponse du pouvoir est stupéfiante. L’entrée de quelques proches du président au gouvernement et l’exil de David Martinon aux Etat-Unis, tiennent pour le  moment de viatique au Président.

François Fillon et ses ministres entonnent un couplet étonnant : la crise financière s’est arrêtée aux frontières de la France comme hier les nuages radioactifs venus de Tchernobyl contournèrent opportunément la France. L’Insee, le FMI, la Commission européenne, la plupart des économistes ont beau alerter sur la situation du pays, madame Lagarde le répète à l’envie : tout va très bien. Les Français ont voté, mais le Premier ministre croit pouvoir rester droit dans ses bottes. Il faut « tenir le cap » dit-il. Il se refuse à tout changement qu’il assimile à une forme de « pilotage à vue ». En bref, le mur a beau se préciser, François Fillon ne veut pas dévier de la route que la droite s’était fixée. Seule concession à la critique, il suggère du bout des lèvres que les Français seraient impatients. Sous entendu, leur vote n’exprime qu’une volonté d’aller plus vite…

Le président amorce lui une rectification d’image. Il a remisé les Ray-ban, changé de montre et s’abstient de faire shopping et jogging devant les caméras. Il marche désormais seul dans la neige, se recueille plus souvent qu’à son tour. Le silence remplace l’omniprésence y compris sur les sujets comme la répression chinoise au Tibet qui aurait pour une fois justifié une parole plus dense.
Le mariage avec Carla Bruni tombe finalement à pic. Les spin doctors du président le répètent à toutes les rédactions : qui mieux que la 1ere dame de France peut conduire le président à trouver une sérénité qui lui faisait défaut jusqu’alors ? Et déjà la presse de s’enthousiasmer pour Carla, moins bohême qu’on ne le crût et dont l’éducation bourgeoise aidera – croit-on anticiper – le président à tenir son rang. Les journalistes comme les lecteurs adorent les belles histoires. C’est en tout cas ce que pensent les communiquants de Nicolas Sarkozy.

C’est tout le problème de la droite, elle croit qu’elle a perdu les élections municipales parce que sa machine communicationnelle s’est, au choix, emballée ou enrayée.

La vérité chacun la connaît. Les Français ont exprimé une défiance sur le style et la méthode présidentiels. Ils ont également marqué des doutes sérieux sur la politique conduite et leur inquiétude sur les réformes engagées.

Au cours des prochains mois, la droite promet une avalanche de textes. Le régime de nos retraites, le système de santé, nos institutions, l’avenir de l’audiovisuel public, la modernisation de notre économie vont faire l’objet de nouvelles dispositions. La gauche, renforcée dans son rôle d’opposition et stimulée dans son devoir de proposition ne sera pas en reste. Le parti socialiste prépare sa rénovation. Trois groupes de travail sont lancés. Les groupes parlementaires se réorganisent et préparent l’alternative sur tous les textes.

Une nouvelle étape s’ouvre dans le quinquennat de Nicolas Sarkozy. Ce sera celle d’un rééquilibrage entre majorité et opposition. En moins d’un an, Nicolas Sarkozy a fait la démonstration de ses propres limites. Tout le reste dépend maintenant de nous.

Commentaires

arbalette
Répondre

Miroir oh mon beau miroir !

Sarkozy est un grand communiquant mais maintenant tout le monde connaît ses trucs. Cela ne marche plus. L’illusion ne va plus fonctionner.

Damien
Répondre

Oh l’illusion peut toujours continuer de fonctionner Arbalette !

La preuve : le PCF réussit à maintenir l’illusion que le communisme est démocratique.

Patou
Répondre

Cher Damien vous convenez donc qu’il ne s’agit que d’une illusion…

arbalette
Répondre

Cher Damien sans quel siècle vivez vous?
le communisme de Champs n’est pas celui de Staline tout de même et Maud Tallet n’envoie pas ses opposants en Sibérie.

Cessez de vous faire peur. Craignez plutôt Nicolas Sarkozy qui est lui un danger immédiat pour la démocratie.

choi
Répondre

Arbalette quand on parle de danger pour la démocratie pesons bien nos mots ni Maud Tallet pas plus que sarko ne sont des dangers immédiat pour la démocratie. Si on veut vraiment parler de danger pour la démocratie parlons plutot des dirigeants chinois et dire qu’on va aller aux jeux olympiques faire le plein de médailles avec nos gros dopés comme Alain Bernard. Mais le bussness et le sport priment et les dangers pour la démocratie…The show must go on!

cooper
Répondre

Pour revenir sur les jeux olympiques, qu’on arrête de dire que nous y allons dans le but d’ouvrir la chine , de leur apporter notre modèle…. Rien de plus risible ! Nous y allons pour nos intérêts commerciaux et c’est tout ! Que nos dirigeants l’assument ainsi que ceux de l’opposition qui défendent les jeux olympiques.

Quant à l’esprit olympique, il est mort il a très longtemps dans les couloirs du CIO, les jeux olymmpiques sont devenus symboliquement la guerre des temps modernes, chacun exposant sa puissance en se servant du sport .

La possibilité pourtant d’un boycott de l’ensemble de l’union européenne serait pourtant un coup commercial terrible porté à la Chine. Mais il en ne sera pas question , en effet le show must go on « choi »….. et le peuple tibétain continuera à agoniser dans l’indifférence de nos dirigeants européens….

Damien
Répondre

Je répond à Choi et Cooper.

Concernant les intérêts commerciaux, le boycott des jeux serait effectivement un coup dur pour nous et surtout pour les Chinois.

Cependant, les JO ne s’arrêtent pas à l’argent. Je ne partage pas votre opinion Cooper quand vous dites que l’esprit olympique est mort. Il l’est peut-être dans les couloirs du CIO, mais pas chez les athlètes qui sont, je le rappelle, les principaux acteurs des JO. Pensez aussi que les JO seront peut-être l’occasion de voir le Kosovo et le Monténégro présenter pour la première fois une délégation. Pour les Kosovars et les Monténégrins, cela représenterait une immense fierté et ce serait aussi une façon de montrer leur existence au monde entier.

Je suis donc contre un boycott des JO, d’autant plus que les premiers à en souffrir ne seraient pas le gouvernement chinois, c’est-à-dire le Parti Communiste, mais le peuple Chinois. Boycotter revient à se fermer à la Chine. Or la politique qui consiste à isoler les autres ne fonctionne pas. Elle a même plutôt tendance à les radicaliser.

Les gouvernants Européens ne sont pas sourds aux problème du Tibet car ils représentent des pays très attachés au droits de l’Homme. Ils ne peuvent donc pas faire fi de ce problème. Ils sont au contraire en train de réfléchir sur ce qu’il conviendrait de faire et de ne pas faire. Pour l’heure, on s’oriente plutôt vers un boycott de la cérémonie ce qui serait déjà pas mal. L’absence d’une cérémonie d’ouverture ferait désordre sans pour autant entraîner des conséquences diplomatiques graves.

Dernière chose Cho, ne réduisez pas le sport au dopage. Le sport véhicule des valeurs de respect et de solidarité qu’il ne faut pas négliger. Le dopage entâche certes ces valeurs, mais tous les sportifs ne se dopent pas.

Damien
Répondre

Arbalette,

Ainsi M. Sarkozy représenterait un danger pour la démocratie. Cependant, vous conviendrez que vous pouvez vous exprimer sur ce blog en toute liberté sans que l’affreux dictateur Sarkozy ne vous en empêche. C’est bien la preuve que nous vivons dans une démocratie, d’autant plus que vous avez la liberté de vous plaindre de ne pas être libre.

Dommage pour le PCF de Champs, ils ne peuvent censurer librement les blogs politiques sur lesquels je m’exprime, étant donné qu’ils ont des lois au-dessus d’eux ; lois qu’ils ne pourraient modifier que s’ils étaient au pouvoir.

Pour résumer ma pensée, je dirais que les communistes aiment la démocratie, à condition qu’elle soit pilotée par eux…

choi
Répondre

Je veux bien entendre que je suis provoc sur la question du dopage, il y a bien sur des sportifs non dopés il reste qu’il ne faut pas nier le problème et dire ce sont les autres il existe et la France est concernée comme les autres pays ne nous voilons pas la face; j’entends bvos aurguments sur le non boycott des jeux olympiques pour faire vivre l’esprit olympique et tout le tin touan et le peuple chinois.. Mais vous ne parlez pas des tibetains et des droits de l’homme.. Vous qui vous offusquez tant que les communistes puissent diriger champs avec la gauche ça ne vous gène pas de cautioner un régime chinois qui réprime les tibétains en leur donnant un blancsein pour leur fichus Jo je sais vous soutenez les chinois..Mais quelle est votre pensée sur ce qui se passe avec les tibétains. Si le boycott n’est pas la solution la France doit avoir une position beaucoup plus ferme. Juppé la bien dit on ne peut pas en rester à en appeler à la retenue.

Damien
Répondre

Je ne cautionne pas le régime chinois Choi. Vous m’avez mal compris. On ne peut que se scandaliser de ce qui se passe au Tibet.

Mais le boycott des JO n’aidera pas les Tibétains. Au contraire, si l’on isole la Chine, on risque de radicaliser l’opposition du gouvernement chinois aux droits de l’Homme et par conséquent d’aggraver la situation au Tibet. Par ailleurs, les JO seront peut-être l’occasion pour les Tibétains de se faire entendre, de faire connaître aux Chinois et aux Tibétains notre soutien dans leur espoir d’accéder aux droits de l’Homme. Je suis prêt parier que les Tibétains ignorent le tollé que constituent dans le monde les évênements qui se déroulent chez eux en ce moment, étant donné la censure imposée par le gouvernement chinois.

Vous me reprochez de critiquer les communistes de Champs d’un côté, et de ne pas critiquer le communisme en Chine d’un autre côté. C’est faux, car c’est le communisme en général que je critique, donc a fortiori le régime chinois. Cependant, et pour une fois je ne jetterais pas l’opprobre sur le communisme, je ne pense pas que l’impérialisme du gouvernement chinois soit lié au communisme. Le Tibet a proclamé son indépendance en 1913, avant que la Chine ne devienne communiste. Or dès cette date, la Chine refusait déjà de reconnaître cette indépendance.

Les communistes ont pris le pouvoir en Chine en 1949, mais la Chine n’a pas pour autant reconnu l’indépendance du Tibet. Seuls les arguments contre un Tibet indépendant ont changé. En résumé, il s’agit plus d’un problème historique que d’un problème idéologique.

marlon
Répondre

Bien content de voir que votre anticommunisme a des limites Damien!

Amandine
Répondre

Angela Merkel a gelé jusqu’à nouvel ordre les discussions bilatérales avec la Chine sur le développement économique. Il est possible d’agir en frappant efficacement et immédiatement là où ca fait mal (le portefeuille).

Damien
Répondre

C’est vrai que c’est une bonne idée, étant donné que la Chine exporte énormément chez nous. Ce qui est sûr, c’est qu’il faut faire quelque chose pour montrer au gouvernement Chinois qu’on ne restera pas inactif.

marlon
Répondre

Oui Damien je vous rejoins il est clair qu’il faut faire quelque chose, le mieux serait des initiatives communes de l’union europénne, la chancelière allemande a montré le chemin..

Damien
Répondre

Les ministres européens des affaires étrangères doivent se réunir ce week-end pour discuter du boycott de la cérémonie d’ouverture des Jeux. Donc on peut espérer une position commune qui nous donnerais un peu plus de poids.

arbalette
Répondre

drôle de Damien…
Les communistes de Champs devraient être pendus ou presque.
Les communistes chinois méritent notre compréhension car le Tibet n’est pas un différent idéologique mais historique.

C’est tout juste affligeant.

Votre problème c’est que votre pensée est alignée sur les déclarations contradictoires de Nicolas Sarkozy et qu’il est très difficile à suivre en effet.

choi
Répondre

Arbalette j’ai eu la même réaction que vous sur les propos de Damien , un sentiment de deux poids deux mesures. C’est surtout beaucoup de mauvaise foi concernant Champs sur Marne . Les amis de Monsieur Dubois ne veulent pas admettre que leur campagne de tirer sur les rouges était une erreur. J’ai encore parlé avec une commerçante aujourd’hui qui au départ était décidée à voter la liste Dubois pour du changement. Elle m’a dit que la campagne de Monsieur Dubois l’a affolé et qu’elle s’est ravisée. Ca en dit long.. La haine est parfois bien mauvaise conseillère !!

Damien
Répondre

Arbalette, relisez mes commentaires dans les autres articles d’Olivier Faure.

Dans un de mes commentaires condamnant le communisme, j’avais déjà attaqué le communisme en Chine.
Alors ne me faite pas dire le contraire de ce que j’ai dit. Par ailleurs, je n’ai pas dans l’idée de pendre les gens sous prétexte qu’ils ne partagent pas mes idées.

En outre, je ne m’aligne pas sur la position de Sarkozy mais sur celle de beaucoup de dirigeants européens, ainsi que sur celle du dalaï-lama. A moins que le dalaï-lama ne soit lui-aussi quelqun d’affligeant…

En plus, vous interprétez mes propos comme cela vous arrange. Quand je dis que le problème du Tibet est historique et non idéologique, c’est vrai. Ouvrez un livre d’histoire pour vous en assurer. Et si vous voulez un avis tranché sur la question, je peux vous le donner. Je suis pour un Tibet indépendant et je condamne ce qu’y fait l’armée chinoise. Mais j’ai précisé que boycotter les épreuves des JO ne serait pas la solution pour résoudre les problèmes. Il semble d’ailleurs que mon avis soit partagé par deux spécalistes de la Chine au Centre d’études et de recherches internationales (CERI), Jean-Luc Domenach et Jean-Philippe Béja. Le premier déclare : « Cela [le boycott des épreuves] déclencherait une lame de fond xénophobe en Chine alors que le ton des sites web chinois est déjà très remonté contre l’Occident », et le deuxième ajoute que « si les JO n’avaient pas lieu, les autorités seraient embêtées mais ils utiliseraient le boycottage avant tout comme un levier de mobilisation du nationalisme. Ce qui ferait empirer la situation ».

Pour finir, j’ai critiqué les idées communistes, comme les communistes font de même avec celles auxquelles j’adhère. Rien d’anormal à cela, mais je n’accepte pas les attaques personnelles du style « vous êtes ridicule » ou « vous êtes affligeant ». Je ne crois pas vous avoir déjà insulté de la sorte, donc j’estime être en droit d’exiger, de votre part, un miminum de respect à mon égard.

Et pour répondre à Choi, le commerçant dont vous parlez n’a dû lire que le tract que Mme Tallet a envoyé dans les boîtes aux lettres suite à sa victoire. Tract dans lequel elle prête des propos à Mr Dubois, alors qu’il ne les a jamais dit ou écrit. J’ai conservé les tracts de T. Dubois si vous en voulez la preuve. Pouvez-vous prouver le contraire ?
Vous qui accusez T. Dubois d’irrespect, je me permets de vous signaler qu’un des colistiers de Mme Tallet, s’est permis d’insulter gratuitement certains colisters du candidat alors qu’ils distribuaient leurs tracts à Carrefour. Belle preuve de démocratie !

andre
Répondre

Le président Sarkozy a su durcir sa position sur la Chine, Les députés ump ne sont pas restés inertes l’un d’eux a même exhorter Kouchner à ne plus parler de nos » ami » chinois. Je pense comme vous Damien que le boycott des jeux olympiques n’est pas la bonne solution. Il vaut mieux une condamnation ferme des exactions des dirigeants chinois et répondre par des rétorssions économiques au niveau de toute l’union européenne.
Pour en revenir à votre post Monsieur Faure je crains que la com médiatique focalisée sur Carla soit le nouveau leitmotiv de Sarko. Il va essayer de nous faire gober qu’il a de nouveau changé (on ne les compte plus les nouveaux Sarko depuis qu’il a été ministre) que Carla est une première dame de france qui porte bien l’étiquette, bref il va se la jouer Kennedy avec sa belle Jackie.
Mais chasse le naturel il revient au galot, en appelant de Londres à un renforcement militaire en Afghanistan il nous a plus fait penser à Bush…

marlon
Répondre

La botte secrête de la com de sarko c’est Carlita, Sarko n’a pas trouvé autre chose pour nous faire croire qu’il est un homme nouveau…Il faut voir certains journalistes comme Christian Barbier nous en parler… Les médias foncent tête baissée..Les français ne seront pas dupes..

Albator
Répondre

Christian Barbier est un ami personnel de Carla Bruni. C’est pour cela qu’il avait obtenu la 1ere interview de la première dame de France pour son journal l’Express.
A eux deux ils comptent quelques amis dans la presse!

david
Répondre

Concernant le communisme, je suis désolé de vous contredire mais ici, à Champs, ce n’est pas Sarkozy qui veut faire « supprimer » les blogs mais le 1er Maire adjoint communiste.
Comme quoi…les vieux réflexes reviennent!

vincent
Répondre

Le déplacement de Sarkozy en Angleterre était suréaliste. La Belle Carla Bruni a su conquérir les anglais. Il fallait voir certaines scènes c’était troublant notamment quand elle a enlevé sa veste en se servant de Bernard Kouchner comme porte manteau. Ils étaient tous à ses pieds. Carla est certainement une bonne arme de Com. Il fallait le voir hier soir durant le match PSG -Lens dire fièrement qu’il irait voir les Chtis avec Carla dans la semaine. Mais malheureusement la com ne suffit pas en politique et la réalité est la. Le déficit public est abyssal et la politique économique du chef de l’etat est un échec. Il va devoir rectifier le tir rapidement s’il veut retrouver la confiance et les artifices de la communication ne pourront pas l’aider longtemps…
En réponse à David il n’a jamais été question de supprimer les blogs dans les déclarations du premier maire adjoint je les ai entendu, ne transformez pas ses propos.

Damien
Répondre

Vincent, arrêtez de mentir. Moi aussi, j’étais là et c’est ce qu’il a textuellement dit.
Il a d’ailleurs été repris par Maud Tallet, qui a commencé par cette phrase : « il n’est évidemment pas question de supprimer ce blog. »
Pas de chance pour vous, j’ai une très bonne mémoire.

jeremy
Répondre

C’est surtout un appel à la responsabilité qu’ a voulu faire le maire après les propos maladroits de son premier adjoint.

david
Répondre

Des propos maladroits dans la bouche du 1er adjoint communiste ??? Sans doute une hallucination.

Leave a comment

nom*

email* (not published)

site internet