Mercredi 25 avril à 20H : Grand meeting de soutien à François Hollande avec Jean-Marc Ayrault

Venez nombreux assister à ce grand meeting d’entre-deux tour de soutien à François Hollande avec Jean-Marc Ayrault (député-maire de Nantes et Président du groupe socialiste à l’Assemblée nationale), Olivier Faure (candidat aux élections législatives dans la circonscription de Sénart-Le Mée), et Marie-Line Pichery (maire de Savigny-le-Temple et candidate suppléante).

 

N’hésitez pas à faire circuler cette invitation à vos proches, amis, famille, collègue afin que ce rendez-vous soit une réussite. Partagez aussi cet événements à vos contacts Facebook en cliquant ici.

 Rendez-vous mercredi 25 avril à 20 heures au Millénaire, Place du 19 mars 1962 à Savigny-le-Temple

 


Agrandir le plan

L’hôpital de Melun et Sénart, c’est maintenant !

Cela fait sept ans que la droite entretient l’illusion sur l’hôpital de Melun et Sénart. Et le spectacle continue !

A la veille des élections présidentielle et législatives, le ministre de la Santé reçoit ses amis politiques pour leur laisser le soin d’annoncer le déblocage éventuel de 22 millions sur les 180 nécessaires, c’est-à-dire 12% du financement seulement !

De qui se moque-ton?

Cette annonce n’est assortie d’aucun engagement écrit de la part de l’Etat, d’aucun projet de santé régulant les relations entre le public et les cliniques privées, d’aucun projet territorial plaçant la cohésion de cet équipement avec les structures de Fontainebleau, Nemours et Montereau.

Les élus qui ont rencontré le ministre sont si conscients du marché de dupes, qu’ils n’ont pas osé en faire la communication aux membres du Conseil de Surveillance de l’hôpital lors de sa dernière séance. Séance qui avait pourtant lieu le jour de leur rencontre avec Xavier Bertrand !..

En réalité cette annonce préélectorale n’a d’autre objet que de contenir la colère des usagers, que nous avons relayé avec Lionel Walker, candidat PS aux élections législatives à Melun et les élus socialistes du Conseil général.

Les indicateurs sociaux et de santé sont sur nos territoires parmi les plus dégradés d’Ile-de-France. Les habitants de Sénart et de Melun ne méritent pas cette nouvelle diversion. La santé, l’accès aux soins sont des enjeux trop fondamentaux pour accepter ce qui relève de la manipulation et du cynisme.

C’est pourquoi, j’appelle à la mobilisation citoyenne sur ce projet. Cette mobilisation prend la forme d’une pétition citoyenne que je vous invite à signer ci-dessous.

Comment donner procuration ?

Les deux tours de l’élection présidentielle (22 avril et 6 mai) ont lieu pendant les vacances scolaires de certaines zones.

Vous ne pouvez pas aller voter le 22 avril ou le 6 mai ? Vous pouvez donner procuration à la personne de votre choix, inscrite sur les listes électorales dans la même commune que vous.

Rendez-vous simplement dans votre commissariat, brigade de gendarmerie ou tribunal d’instance muni d’une pièce d’identité (passeport, carte nationale d’identité, permis de conduire).

En établissant la procuration, vous attesterez des raisons pour lesquelles vous ne pouvez pas être là (vacances, déménagement, etc.) et indiquerez prénom, nom, adresse, bureau de vote, date et lieu de naissance de la personne que vous avez choisie (qui ne peut porter qu’une procuration).

Si vous ne connaissez personne pour porter votre procuration, les équipes du PS peuvent vous mettre en relation avec des électeurs près de chez vous.

Attention, s’inscrire sur le site ne dispense pas de faire les démarches administratives pour établir la procuration une fois votre mandataire trouvé.

Plus d’information sur www.procuration2012.fr

Le changement à Sénart et au Mée, c’est maintenant !

Madame, monsieur,

Les 10 et 17 juin, au lendemain de l’élection présidentielle, nous renouvellerons les députés qui devront œuvrer au redressement de notre pays.

Les politiques injustes menées pendant 5 ans ont accéléré les effets de la crise. Cinq années de cadeaux fiscaux pour quelques-uns et la dette pour tous les autres, ça suffit !

Le chômage atteint des niveaux records. Le coût de la vie ne cesse d’augmenter. Les taxes se multiplient et la TVA ne cesse de progresser. Le prix du logement s’envole. Pendant ce temps, les salaires stagnent. Pour de trop nombreux Français, les difficultés de fins de mois commencent au milieu du mois.

Pendant que les classes moyennes et populaires se voient imposer de nouveaux plans d’austérité, les patrons du CAC 40 s’augmentent de 34%. Vous travaillez plus, ils gagnent plus…

La société Française ne se porte pas mieux. L’école est abimée. La délinquance avec violence explose. L’accès aux soins se complique. La laïcité est trop souvent contournée.

La situation est difficile, mais le changement est possible.

Le changement c’est d’abord une France apaisée, réconciliée avec elle-même et rassemblée autour des valeurs de la République. C’est une France où la règle est rappelée à chacun, faite de droits et de devoirs.

Le changement c’est la priorité donnée à la jeunesse. Cet effort de formation est notre meilleur atout pour préserver notre compétitivité face aux pays émergents et renouer avec une croissance durable.

Le changement c’est un contrat de génération qui permet à un senior de se maintenir dans l’emploi jusqu’à la retraite et qui transmet son savoir-faire à un jeune embauché en CDI. Un pays qui se prive de l’expérience des anciens et ferme la porte à l’énergie des plus jeunes ne se donne pas les moyens de se relever.

Le changement c’est une politique fiscale juste, qui distingue les entreprises selon leur taille, qui ne privilégie plus la rente sur le travail et la spéculation sur l’effort.

Le changement c’est une politique de sécurité dure avec le crime et dure avec les causes du crime. Ce sont des zones de sécurité prioritaires où sont concentrés les moyens pour faire appliquer les lois de la République. C’est une nouvelle police de proximité qui connaît le terrain et peut prévenir comme punir.

Le changement c’est la possibilité pour les salariés qui ont cotisé toutes leurs annuités de partir dès 60 ans à taux plein. C’est la remise à plat de notre système en y intégrant la notion de pénibilité.

Le changement ce sont des élus exemplaires. Ce sont des élus rendus inéligibles dès lors qu’ils ont été condamnés pour corruption. Ce sont des élus à plein temps grâce au non-cumul des mandats.

Le changement il ne faut plus en parler, il faut le faire. Le changement, c’est maintenant.

Avec Marie-Line Pichery, maire de Savigny-le-Temple, je porterai le changement dans notre circonscription. Nous serons des élus disponibles au service des habitants de Sénart, du Mée et des communes environnantes.

Vous pouvez compter sur notre détermination et notre engagement.

Olivier Faure