C’est reparti, un grand merci !

Madame, Monsieur, chers amis,

À toutes et tous je veux avant tout dire ma reconnaissance et ma fierté de vous représenter encore. Plus que jamais je veux que nous construisions ensemble. Vous êtes, parfois sans même le savoir, mon inspiration et ma force. Pendant ces dernières semaines j’ai souvent pensé que tout pouvait s’arrêter. Depuis une semaine je crois au contraire que c’est un nouveau commencement.

Cette semaine j’ai donc repris mes activités de parlementaire avec 3 temps forts.

J’ai d’abord fait le parcours administratif que doivent faire tous les députés élus ou réélus. J’ai voulu le faire avec Paulin Roy, mon suppléant. Nous avons gagné ensemble, je voulais qu’il participe à ce moment. Paulin a cette spontanéité et cette fraicheur qui manque trop souvent à la politique. En parcourant le Palais Bourbon il a eu l’occasion de se rendre compte que l’accessibilité est encore à conquérir dans ce haut lieu de la République. Aucune rampe d’accès n’est praticable, seul…Avec Paulin l’aventure ne s’arrête évidemment pas là. Nous allons continuer. D’abord créer un groupe de travail Handicap qui commencera par recenser au niveau de la circonscription, toutes les difficultés auxquelles les personnes concernées ou leurs familles se trouvent confrontées. Pour toutes les personnes intéressées il faut s’inscrire ici olivierfaure.depute77.11e@gmail.com

Multimobility arrive sur Sénart !

Cette application va permettre dans un 1er temps de disposer de l’information sur le stationnement et très vite de croiser les informations en temps réel sur les bus et les RER. Ce nouveau service est le fait d’une start- up née en Seine et Marne.
Depuis 4 ans je les ai encouragés et accompagnés partout pour démarcher les pouvoirs publics et se faire connaître de tous les acteurs de la mobilité.
En France l’innovation est saluée partout mais il est redoutablement compliqué d’obtenir ses premières références. On aime l’innovation quand elle est produite par de grands groupes qui sécurisent. On aime le made in France surtout dans les discours.
Au XXème siècle la France a été championne du monde des parcmètres que nous avons exporté sur l’ensemble de la planète. Avec Parking Map c’est la technologie numérique qui prend le relais en offrant de nouveaux services.
À termes ce sont des milliers d’emplois. C’est pour cela qu’il était si important pour moi de leur permettre de trouver les moyens d’avancer, de prouver leur savoir faire et ensuite de conquérir de nouvelles collectivités.
Un jour on se rappellera que c’est à Sénart que tout ou presque a commencé….

 


Multimodality, l’application pour se garer plus… par leparisien

L’article complet du Parisien 77 est disponible ici.

Hausse du pass Navigo, quelques commentaires…

Comme vous le savez, je suis l’auteur de l’amendement qui a permis de concrétiser à l’Assemblée le pass Navigo à tarif unique. La droite s’y est toujours opposée. Plus proche du modèle britannique que du modèle français, l’ex UMP a toujours souhaité rapprocher le prix des transports de leur coût réel et donc faire payer à l’usager la charge de sa mobilité.

Pressentant cependant l’impopularité de cette approche, Valérie Pécresse avait déclaré à la veille du second tour des élections régionales « Moi Présidente, je maintiendrai le pass Navigo à 70€ car je ne jouerai pas avec le pouvoir d’achat des Franciliens ».

A peine 6 mois plus tard, elle annonce le 20 juin une hausse de 15€ ! Finalement cette hausse a été ramenée à 3€. Or, l’Etat a doté la région des ressources fiscales nouvelles qui couvrent au-delà du surcoût présenté par Valérie Pécresse. Cela signifie que même l’augmentation de 3€ n’était pas indispensable.

A la région comme dans notre département, la droite fait ses choix. Ils sont chaque fois identiques : la mobilité des Franciliens est sacrifiée. A la région, volonté de revenir sur le tarif unique à 70€ ; au département, fin de la gratuité des transports scolaires. Chaque fois la conséquence est la même pour les familles et les salariés, c’est-à-dire moins de pouvoir d’achat.

J’entends souvent dire que les clivages politiques ont perdu de leur sens, que toutes les politiques se ressemblent, plus encore au niveau des collectivités locales. A l’aune des politiques de transport, je laisse chacun(e) juge de cette appréciation.

Grand Paris Sud Seine-Essonne-Sénart retenu dans le cadre du programme « Ville de demain

Communication d’Olivier Faure à l’occasion de la sélection de Grand-Paris Sud-Essonne-Sénart pour le programme « Ville de demain » :

Notre territoire est une nouvelle fois distingué pour son ambition en termes d’excellence environnementale et d’innovation urbaine.

Dans le cadre de la démarche EcoCité, le programme « Ville de demain » vise à soutenir des projets démonstrateurs pour favoriser l’évolution des usages et des pratiques urbaines afin de rendre les villes plus durables, résilientes et attractives. Un soutien de l’Etat aux collectivités locales pour les aider à relever les défis environnementaux et énergétiques auxquelles elles sont et seront confrontées. Pour un développement durable de l’habitat et des solutions de mobilité durable.

L’ensemble des projets soutenus par l’Etat représente plus de 150 millions d’€ d’investissement.

 

Message d’Olivier Faure suite aux attaques terroristes de Paris

« Créer c’est résister »

C’était il y a un peu plus de 24 heures. 24 heures qui nous ont fait basculer dans l’effroi. C’était l’inauguration du magnifique théâtre de Sénart. Après les très beaux discours de Michel Bisson et de Fleur Pellerin, le directeur du théâtre, Jean-Michel Puiffe avait programmé avec son complice le comédien Patrick Pineau une chorégraphie sur une bande son qui nous restituait la voix de Gilles Deleuze. Le philosophe y énonçait cette phrase qui claque comme un slogan « créer c’est résister ». A la sortie j’ai croisé plus d’un spectateur dérouté par cette parenthèse philosophique, un peu indéchiffrable. « Un des motifs de l’art et de la pensée c’est une certaine honte d’être un homme », nous dit le philosophe. « L’art consiste à libérer la vie que l’homme a emprisonnée ». « L’homme ne cesse d’emprisonner la vie, de tuer la vie ». « L’artiste c’est celui qui libère une vie, une vie puissante, une vie plus que personnelle. » Quelques heures plus tard, cet appel est hélas devenu plus clair. Créer c’est résister.
Une fois encore l’obscurantisme a frappé. Une fois encore Daesh sème l’horreur. une fois encore le piège de la division nous est tendu. Division politique, religieuse, culturelle. Une fois encore le peuple Français, uni dans sa diversité doit faire face. Nous sommes en guerre. Mais pas une guerre entre civilisations. Une guerre de toutes les civilisations contre la barbarie. Une guerre de tous ceux qui créent contre ceux qui détruisent. Créer c’est résister.

OF

Publié sur Facebook le 14/11/2015.