Le Parisien – A Sénart, Olivier Faure (PS) rassemble à gauche

Le Parisien 77
Pascale De Souza
12 mai 2017, 20h10
Moissy-Cramayel, ce vendredi. Olivier Faure (PS) et son nouveau suppléant, Paulin Roy (EELV) se disent prêts à « soutenir la politique de rénovation » du nouveau président de la République. « Ce qui n’aliène pas nos divergences », précisent-ils.

« Une alliance, qui donne une vision plus large de ce que peut être la gauche. Concilier la rationalité économique, le souci du social et les préoccupations écologiques. » C’est ce que veut symboliser l’alliance du PS et d’EELV dans la 11e circonscription de Seine-et-Marne (Sénart-Le Mée-sur-Seine), à travers la candidature d’Olivier Faure, le député (PS) sortant, et son nouveau suppléant, Paulin Roy (EELV).

Le premier, 48 ans, vise un deuxième mandat. « Car on peut encore beaucoup faire sur le territoire », explique-t-il, en citant en exemple les prolongements du futur Santépôle de Seine-et-Marne, en terme d’offre médicale et de soins de suite. Le second, 34 ans, a rejoint le parti écologique en 2010 et participé à la campagne des législatives 2012 comme webmaster. Salarié dans l’aviation civile, il est impliqué dans sa commune de Savigny-le-Temple (CCAS et commission d’accessibilité) et dans la vie associative (Croix-Rouge et Association française de l’Ataxie-Friedrich). Cette dernière porte le nom de la maladie dégénérative, qui l’a conduit dans un fauteuil roulant dès l’âge de 17 ans. « C’est un exemple d’optimisme, de courage, de volonté et de joie de vivre, vante Olivier Faure. C’est important dans un pays, qui a besoin de retrouver confiance et optimisme. »

« On a confiance en lui. C’est un député présent sur le terrain et avec qui on peut travailler », salue pour sa part Paulin Roy. « Nous avons plein de choses en commun », ajoute le jeune suppléant. Les deux hommes se retrouvent ainsi pour défendre le cadre de vie de leur territoire. Le développement de l’emploi, les transports, les services et commerces de proximité ou la transition énergétique font partie de leurs autres préoccupations communes, qui seront développées lors de leurs réunions publiques *.

(*) Première réunion publique à Savigny-le-Temple, le 23 mai, à 20 heures, au Millénaire, en présence de l’ancien Premier ministre Bernard Cazeneuve.leparisien.fr