Election présidentielle : réaction

Communiqué de presse – La refondation

L’élimination du Parti socialiste du second tour de l’élection présidentielle est une terrible déception après avoir œuvré au redressement du pays. Nous subissons notre plus sévère défaite depuis 50 ans. Notre candidat Benoît Hamon a eu l’honneur d’en assumer la responsabilité mais nous devons chacune et chacun prendre notre part de cet échec collectif. Il est le fruit de la désunion et de l’autodestruction de la gauche pendant ces cinq années et qui l’a conduit à un nouveau désastre. Il faut tout reconstruire.

Notre premier défi est de favoriser le rassemblement de tous les électeurs socialistes, écologistes et républicains pour faire élire Emmanuel Macron face à la candidate de l’extrême-droite. Il y va de l’avenir de notre modèle démocratique et républicain. Mme Le Pen est l’héritière d’un parti qui fracturerait le pays et la conduirait à la faillite économique, sociale et morale. Ne croyons pas que cela sera aussi simple qu’en 2002. Le FN s’est enraciné et il faut que chaque citoyen s’engage résolument pour lui barrer la route. Ce sera notre ligne de conduite dans ce second tour comme aux élections législatives où nous oeuvrerons pour constituer un pôle de gauche capable de peser sur les choix du pays.

Au-delà, nous avons l’obligation de répondre au besoin de régénération qu’ont exprimé les Français. Le temps est venu pour le Parti socialiste de se refonder, refonder sa pensée, son organisation, ses méthodes. C’est ainsi qu’il a chaque fois surmonté les grands chocs de son histoire.

Je ne doute pas que nous y parvenions si nous savons retrouver le sens du collectif et que nous n’abandonnons pas ce qui fait le cœur de notre engagement : la République jusqu’au bout.

 

Lundi 24 avril, Olivier Faure était invité de la matinale de LCP.

Leave a comment

nom*

email* (not published)

site internet