Du nouveau sur le RER D

Depuis 4 ans, notre ligne D, plus largement la rénovation de notre réseau, sont mon fil rouge, quasi obsessionnel. Depuis les premiers jours de mon mandat, j’ai pris contact avec le directeur de la ligne D (3 directeurs se sont succédés au cours de la période). Depuis la première rencontre, je plaide pour nous faire gagner du temps. Sur les transports. Sur le stationnement (j’y reviendrai dans quelques mois avec l’installation de Parking Map à Sénart). Sur les services en gare (j’y reviendrai en décembre). Sur le temps de transport donc, je plaide (avec des associations d’usagers comme SADUR) pour des trains semi-directs, c’est-à-dire omnibus de Melun à Lieusaint et directs ensuite. Jusqu’ici l’absence de sillons disponibles rendait cette revendication impossible à satisfaire. Les derniers échanges avec le directeur de la ligne marquent une évolution.

Qu’est-ce qui aujourd’hui peut changer désormais ?
Je n’entre pas dans la technique, mais pour aller à l’essentiel, la volonté d’améliorer la robustesse du réseau peut conduire à des changements dans sa gestion. Et sa simplification pourrait permettre d’améliorer les conditions de circulation à l’heure de pointe.

Quand ?
Ces évolutions réfléchies supposent l’accord du STIF en janvier. Si tel est le cas, il faudra ensuite réorganiser le réseau, ce qui prendra de longs mois. Même si nous sommes encore prudents, voilà une évolution positive.

Pass Navigo à tarif unique, rénovation des infrastructures, mise en accessibilité des gares entre 2017 et 2021, RER nouvelle génération en 2021… nos combats portent progressivement leurs fruits.

Commentaires

Dje
Répondre

La ligne D c’est vraiment l’enfer. Que de retards et de trains annulés. C’est bien beaux le grand Paris et les discours sur les transports en commun. Dommage que nos élus ne prennent pas les dits transports. Encore une fois sur le quai à attendre avec des panneaux qui donnent des informations contradictoires.

Leave a comment

nom*

email* (not published)

site internet