Commentaires

Briot
Répondre

J’espère, M. Le Député, que vous pourrez faire fléchir Mme Hidalgo…
Il suffit de prendre par exemple l’autoroute A4 les matins, pour constater que plus de 50% des véhicules sont des utilitaires « diesel ». En effet beaucoup d’artisans, de commerçants, de PME se sont installés dans les zones d’activité de banlieue, mais ont leurs clients, leurs chantiers à Paris intra -muros.
Si nous choisissons des véhicules diesel, c’est parce qu’ils sont plus fiables, et ont une longévité plus importantes que des moteurs « essences ». Il faut également savoir que certains de ces véhicules sont aménagés, et qu’il est nécessaire de les amortir sur de nombreuses années.
Moi même à la tête d’une entreprise ayant une petite flotte de véhicule, nous n’avons absolument pas les moyens d’en changer dans les prochaines années.
Qu’en sera-t-il également des véhicules de chantiers, des bus de tourisme, des commerçants qui approvisionnent les marchés de Paris?

Leave a comment

nom*

email* (not published)

site internet