L’Autorité de la Qualité de Service dans les Transports publie son bilan 2013

Jeudi 15 mai s’est déroulée une nouvelle réunion du Haut Comité à la Qualité de Service dans les Transports, présidé par Olivier Faure.

Le bilan général de l’année 2013 (disponible sur le site www.qualitetransports.gouv.fr) a été présenté par l’Autorité de Qualité de Service dans les Transports. Globalement, l’AQST constate que l’année 2013 a vu s’améliorer la régularité et la ponctualité des vols long-courriers et des trains Intercités, alors que celles des vols intérieurs et des TGV se sont dégradées. Le bilan montre que les TER sont globalement plus ponctuels que les TGV et les Intercités.

Plusieurs recommandations ont été faites pour compléter les prochains bilans de qualité :

– davantage inclure les transports du quotidien des Français, notamment le métro parisien, les transports collectifs des grandes villes et aussi les autocars ;

– ajouter une analyse des causes des retards et des annulations, qui permette de discerner ce qui est imputable aux opérateurs et ce qui est dû à des événements extérieurs

Un nouveau débat a ensuite été ouvert, portant sur l’accessibilité des transports aux personnes à mobilité réduite. Marie Prost-Coletta, déléguée ministérielle à l’accessibilité, à dressé un panorama des pratiques existantes. Les prochaines réunions du HCQST verront les échanges se poursuivre sur ce thème éminemment citoyen.

La réunion s’est terminée avec la présentation d’une étude réalisée par la Caisse des dépôts sur la mise à disposition des données de mobilité par les grandes métropoles. Il reste encore beaucoup à faire en la matière, puisque seulement une cinquantaine de collectivités en France mettent à disposition leurs données publiques, dont 10 mettent à disposition de manière automatique des données de mobilité théoriques et/ou en temps réel.

Le Lab – Le porte-parole du PS Olivier Faure réagit aux propos de Mariani: « Ce n’est pas un dérapage »

Errare humanum est, perseverare diabolicum – Le porte-parole du PS Olivier Faure a contacté Le Lab, ce 7 mai, pour apporter une réaction au tweet de Thierry Mariani affirmant que les enlèvements de jeunes écolières au Nigéria rappelaient que l’Afrique n’avait « pas attendu l’Occident pour pratiquer l’esclavage. » Des propos que le député UMP a maintenus.

Ce qui me fait réagir, c’est que Thierry Mariani maintienne ses propos. On pouvait imaginer que c’était un dérapage, ce n’en est pas un.

Le député socialiste développe ensuite:

Il veut déculpabiliser les Français. Mais ce n’est pas parce que d’autres l’ont fait avant qu’il faut déculpabiliser les responsables du commerce triangulaire. Imaginez un procès où un criminel viendrait plaider son cas en disant qu’il n’est pas coupable parce que d’autres avant lui ont commis des crimes.

Olivier Faure poursuit la comparaison sur des terrains historiques:

Ce n’est pas parce qu’il y a eu des pogroms avant la Shoah qu’il faut déculpabiliser Hitler. On est dans l’absurde le plus complet.

Avant d’ajouter:

Ce n’est pas parce qu’il y a eu le génocide arménien que cela déculpabilise les auteurs du génocide rwandais.
Ce n’est pas parce qu’il y a eu le génocide rwandais qu’il faut dédouaner Bachar-al-Assad de ses crimes.

Rythmes scolaires : Benoît Hamon à Lieusaint

Olivier Faure était vendredi matin à l’école primaire de la Chasse à Lieusaint pour une table ronde sur les rythmes scolaires en présence de Benoît Hamon, Ministre de l’Education Nationale. Ce temps d’échange réunissait tous les acteurs de la communauté éducative : parents d’élèves, enseignants et intervenants sur les temps d’activités périscolaires.

Benoît Hamon a rappelé que toutes les communes de France devront avoir mis en place la réforme des rythmes scolaires à la rentrée 2014. Lundi prochain sortira un décret complémentaire qui assouplit cette réforme pour les lieux où peuvent émerger des difficultés objectives, notamment en milieu rural. La règle de base restera bien les 5 matinées de travail.

« Ici, l’organisation des nouveaux temps scolaires a été réalisée, certains ne cachent pas que ça a pu les embarrasser sur le plan personnel, mais tous reconnaissent que c’est bon pour les enfants » a déclaré le ministre.