Affaires de l’UMP : Vous avez saisi l’écume ? Merci de passer à la lame de fond

Selon le proverbe chinois, « Quand le sage désigne la lune, l’idiot regarde le doigt ». Ces dernières heures, l’UMP s’est mise avec un certain succès à l’heure chinoise.

En toute logique, la droite française devrait se sentir redevable de quelques explications. En une semaine nous découvrons, coup sur coup, que le chef du parti est soupçonné – et d’abord par les siens – d’avoir organisé la surfacturation de prestations au bénéfice d’amis intimes. Puis que l’ancien conseiller-gourou a enregistré les conversations privées de son patron président. Enfin, que ce dernier est l’objet d’une information judiciaire pour trafic d’influence.

En bref, en une semaine cette tragique succession d’affaires fait apparaître de curieuses pratiques à l’UMP. On y est soupçonné de se voler, de s’épier, de chercher à peser sur la justice.

Et pourtant, depuis 48 heures, le président de l’UMP, accusé de tricherie et de vol, demande la démission de la ministre de la Justice pour mensonge. On se pince. Lui qui a mis sa vérité sous scellés demande la tête de la garde des Sceaux…

Depuis, qu’avons-nous appris ? Que Christiane Taubira a appris l’existence d’écoutes le 28 février et non le 4 mars. La belle affaire ! Que cela change-t-il ? Rien. Ou plutôt si. Cela la disculpe de toute accusation d’intervention dans le cours de la justice et qu’elle n’a bénéficié d’aucune autre information que celle justifiant l’ouverture d’une nouvelle information judiciaire contre l’ex-président.

Quel est le point commun de ces trois affaires? Elles ont toutes pour origine l’UMP. Qui connaissait les pratiques douteuses du patron de l’UMP ? Qui fréquentait M. Buisson ? Et s’agissant des écoutes, qui se souvient qu’elles sont la conséquence d’une procédure notamment voulue par N. Sarkozy lui-même lorsqu’il a attaqué Mediapart sur le financement supposé de sa campagne de 2007 par le colonel Kadhafi ?

Après avoir bien observé le doigt, chercherons-nous à explorer la lune?

Des questions, il y en a. De vraies. De solides. Qui ne trouveront pas de réponse facilement. Parce que le mensonge organisé suppose de véritables investigations qui peuvent prendre des années. Comme pour le financement de la campagne d’Edouard Balladur et l’affaire Karachi. Comme pour le financement de la campagne de Nicolas Sarkozy avec l’affaire Takieddine et l’affaire Bettencourt. Comme pour l’affaire de l’arbitrage Tapie qui a coûté 400 millions d’euros aux Français. Comme pour l’arnaque des sondages de l’Elysée…

Mais s’il fallait commencer par les questions les plus simples, et puisque nous sommes entrés dans le jeu du « qui sait qui écoute qui« , il en est une qui s’impose : Que savait Nicolas Sarkozy des écoutes ? Pourquoi disposait-il d’un second téléphone pris sous une fausse identité et sur lequel il ne communiquait qu’avec son avocat ? L’utilisation de cette technique bien connue de la mafia ne laisse-t-elle pas présumer que Nicolas Sarkozy se savait écouté ? Dans ce cas, qui l’en avait prévenu ? Quels sont ses liens avec certains magistrats ?

A celles et ceux qui commentent cette affaire, on serait tenté de dire : maintenant que vous avez saisi l’écume, vous intéresserez-vous à la vague de fond ?

Commentaires

danièle jullien
Répondre

Cher Olivier , quel dommage que tu ne sois pas journaliste ! Cela nous éviterait les fausses questions du style « Pourquoi Taubira ne démissionne pas? » Bien sûr que Sarkozy se savait écouté , mais il aime tellement jouer les vierges offensées…amitiés , D.Jullien

Bertrand Caparroy
Répondre

Tres belle synthese!

Amatucci Patrick
Répondre

Oui mais pourquoi , à chaque fois que la droite a la tête sous l’eau , leur donne-t’on un os ou du grain à moudre afin qu’ils se jettent dessus et fassent diversion ? est-ce si difficile quand on est au pouvoir de rester honnêtes et francs et de dire la vérité ?

Françoise Wortham
Répondre

Bravo, c’est exactement ce qu’il y avait à dire.

Jendoubi Mehdi
Répondre

Permettez cet avis extérieur d’un citoyen non français. La démocratie française en serait-elle á ce degré de blocage ? Elire un président roi de qui tout dépendrait, á entendre les commentaires, et le déclarer en situation d’échec moins d’une année après son arrivée au pouvoir.
Et d’un autre côté vouloir ramener en politique, un président mal á l’aise dans sa retraite imposée par les urnes et qui a eu tout le loisir de faire bénéficier la France de ses talents durant 20 ans d’exercice du pouvoir. Le ramener, faute de mieux dit-on.

De tous les savants et universitaires et hommes de culture que compte ce pays, de tous les anciens ministres, de tous présidents de régions, les députés et les maires, de tous les syndicalistes et présidents d’associations, la démocratie française serait en manque d’hommes et de femmes de valeur et devrait faute de mieux, remettre en scelle Monsieur Sarkozi ?
Les promoteurs de la VI ème république ont du pain sur la planche pour sortir la France de cette impasse où on déclare en échec un président a peine élu et où on veut ramener un président mis hors circuit par le suffrage universel.

Eliane D.
Répondre

C’est effectivement ce qu’il y avait à dire. Accuser Christiane Taubira permet de changer de sujet et de faire oublier les casseroles que se trainent cette droite. Il y en a eu beaucoup de dévoilées récemment, mais si on les recherchait toutes………….!!!

jean claude fontenay
Répondre

dommage pour le cafouillage de com gouvernemental sur ces affaires d’écoutes, l ump était en mauvaise posture et elle trouve une occasion inespérée de mouiller le gouvernement…

Gérard Fovet
Répondre

Je partage tout à fait cette analyse et commentaire. Je pense que nous allons avoir de grosses surprises dans les jours et semaines à venir. le Général de Gaulle disait :  » En France nous avons la droite la plus bête du monde « …. Il n’avait pas tord !

laporte
Répondre

Pour information. je suis en tout point d’accord avec ces arguments.
Mais plus on en parlera et plus on fera le jeu de Sarcozy. En ce qui me concerne je ne souhaite pas du tout qu’il revienne aux affaires . Il a laissé la France dans une situation catastrophique et, le gouvernement actuel, critiqué de toute part, ne me parait pas mal faire son travail.

Bet's et Phil (@BetsEtPhil)
Répondre

On n’est pas des imbéciles, on a même de l’instruction … on se laissera pas faire ! … non, mais alors !!!!

laporte
Répondre

de quelle modération parlez vous?

Jean-Claude
Répondre

Bonjour Olivier,
On a toujours plaisir à t’entendre ou, dans le cas présent, à te lire.
Quel plaisir, nous aurions nous les Socialistes de longue date à t’entendre sur les radios ou te lire dans la presse, écouter ce message.
L’UMP sait se faire entendre pour dire, comme bien souvent des c…….
Mais nous, on « passe mal ».
Merci Olivier. Jean-Claude de Roissy en Brie

bidi
Répondre

bien trouvè la lame de fond attention a ne pas se noyè bravo pour les interventions sur les chaines

DANIEL SIRERE
Répondre

Non seulement tu devrais être journaliste , mais beaucoup mieux , Ministre pour passer sur les 3 premières chaines TV pour expliquer clairement et simplement les choses selon ton habitude . Comme d’habitude félicitations .

Susplugas
Répondre

Je me permets de vous rappeler juste cette petite phrase extraite des 3 pages que Mme Taubira nous a montrées à la télévision, comme preuve de son innocence :
« dont il vous est RÉGULIÈREMENT rendu compte sous la référence AS/13/2352/FIN) » Elle était donc au courant depuis le début.
Arrêtez de prendre les Français pour des nuls ! Et Valls, dans cette histoire qui ne pouvait pas ne pas être au courant !!!!
Rappelons, que depuis des années, vous essayez d’attaquer la droite et si elle était si pourrie, ça se saurait. Aucun jugement n’a abouti à une condamnation. Rappelons que ni Sarkozy, ni Woerth n’ont été, jusqu’à ce jour condamnés et pourtant ça n’est pas faute d’avoir essayé ! Mais le buzz travaille bien. Parlez, parlez, il en restera toujours quelque chose.
Le gouvernement est incapable et se défend par des arguments à sa hauteur et ça n’est pas reluisant.
Si l’on voulait s’y mettre, on pourrait faire une TRÈS longue liste de tous les mensonges que vous avez accumulés depuis la campagne présidentielle en passant, entre autres, par l’affaire Cahuzac, les fausses déclarations d’impôts et les manipulations en tous genres …
En ce moment, je ne suis pas fière d’être français et si notre économie va si mal, c’est parce que vous avez supprimé, dès votre arrivée, toutes les mesures que Sarkozy avait prises pour nous redresser. Alors, s’il vous plaît, taisez-vous et travaillez.

Parker
Répondre

je suis de droite, vous le savez et sans indulgence pour mon bord qui déborde en ce moment
il me semble que ce tintamarre, toutes tendances confondues, n’insiste pas sur le fait qu’il n’est pas question de se demander si l’exécutif fut informé fin février ou début mars 2014 mais de se consterner sur le fait qu’il savait NS sur écoute depuis septembre 2013 avec la procédure habituelle institutionnelle qui règle les rapports justice/ exécutif
et de se demander si malgré la légalité des écoutes de manière élégante et surtout performante un autre moyen pourraît régler ces affaires , NS ayant été mis en cause par les aveux d’un certain T…incarcéré

de droite, de gauche, qu’un homme se lève pour stopper ce désastre

pour le respect que l’on doit aux français, svp

je vous l’ai déjà dit, vous étes notre demain

DOUCH
Répondre

Tous ces hommes sarkozy, coppe et cie sont tellement affamés de pouvoir que rien, absolument aucune turpitude ne les arrête ! ils nous prennent pour de la voletaille incapable d’analyser, continuent à polluer les écrans avec leurs airs supérieurs. Ils sont tout juste pathétiques ! qui va nous en débarrasser ?

Karamelle
Répondre

Je suis de gauche, comment vous faites pour mettre les pieds dans le plat alors que le nourriture servi n’est pas pour vous. Les personnes qui devaient au courant l’ont été et le dire, la date importe peu et pourtant vous arrivez à vous dédire. Pourquoi faire comme Cahuzac mentir : « on ne savait pas ». Et les journalistes de noyer le poisson : UMP est une mafia. Soyez honnête, dite la vérité. point n’en faut.

Eliane D.
Répondre

Ce qui importe n’est pas de savoir avec exactitude la date des écoutes, mais d’écouter et de réfléchir au contenu des écoutes.(je n’ai pas été écouté mais j’en ai entendu des extraits sur BFM)
Que ce soit telle ou telle date, qu’elles aient été obtenues de telle ou telle façon n’est pas la question (c’est la justice et rien qu’elle, la dictature de sarko est finie), ce qui importe est ce qui est dit dans cette conversation et pourquoi l’avocat et son client correspondent de manière « codée ».

Susplugas
Répondre

En toute objectivité, n’êtes vous pas troublée par le fait que depuis plus de cinq ans beaucoup ont essayé d’accuser Woerth et Sarkozy de tous les maux et qu’il n’y a toujours rien de concret si ce ne sont que des non-lieux ! Il faut tout simplement admettre qu’ils n’ont pas grand chose à se reprocher. Mais le buzz laisse toujours des traces …
Je vous recommande de vous tourner vers Hollande qui n’a pas arrêté de mentir pendant toute sa campagne, juste pour être élu, se moquant bien de tous ceux qui ont voté pour lui en les trompant scandaleusement. S’il vous plaît, ne soyez pas si naïfs.

Patrick
Répondre

Non la dictature de Sarko n’est pas terminée.
En effet, qui renseigne M. Herzog sur les écoutes ? Qui empêche les juges d’instruction d’aller au bout des affaires ? Qui vide les dossiers quand les instructions sont terminées ?
Certainement pas Hollande, Taubira ou Valls, ne prenez pas les français pour des cons.
Pourquoi y a-t-il toujours des non-lieux malgré l’accumulation de preuves ? Pourquoi les affaires les plus graves ne sortent elles pas ? Pourquoi lorsqu’un citoyen français dépose plainte avec constitution de partie civile cela aboutit-il presque systématiquement en affaire classée ?

Qui nomme les procureurs en France ?
quand les procureurs en exercice ont-ils été nommés ? Sont-ils indépendants ?

question subsidiaire : la France est-elle un état de droit ?

Leave a comment

nom*

email* (not published)

site internet