Olivier Faure nommé Président du Haut Comité de la qualité de service dans les transports

Le ministre Frédéric Cuvillier a annoncé jeudi 21 mars 10 mesures visant à améliorer la fiabilité des transports du quotidien en Ile-de-France, un combat cher à Olivier Faure. Le RER est au cœur de ces propositions, qui transporte plus de 3 millions de voyageurs par jour, soit environ 80 % du total du réseau ferroviaire régional. A cette occasion a été officialisée la nomination prochaine d’Olivier Faure en tant que Président du Haut Comité de la qualité de service dans les transports.

 

  1. Moderniser le réseau en investissant 7 milliards d’euros dans les 5 prochaines années pour les transports du quotidien – et notamment 2 milliards d’euros pour l’amélioration des lignes de RER.
  2. Améliorer les conditions de déplacements des usagers des transports du quotidien en poursuivant les investissements relatifs à la qualité de service.
  3. Renforcer la maîtrise des opérations d’investissement à travers le développement de « plateaux communs ».
  4. Préparer dès aujourd’hui la mise en place d’un gestionnaire d’infrastructure unifié (GIU) en Ile-de-France.
  5. Intégrer l’exploitation du RER A et du RER B.
  6. Faire évoluer la réglementation d’exploitation pour prendre en compte les spécificités d’un réseau en zone hyper dense.
  7.  Améliorer le traitement des perturbations consécutives aux suicides.
  8. Renforcer la lutte contre les vols de câbles.
  9.  Etendre l’action de l’autorité de la qualité de service dans les transports aux lignes de l’Ile-de-France.
  10. Mettre la stratégie industrielle de la SNCF et de la RATP au service de l’information des voyageurs.

 

En savoir plus sur les mesures annoncées ici

Comprendre le rôle de l’Autorité de la Qualité de Service dans les Transports

Commentaires

Philippe
Répondre

Monsieur le député,

Comme vous êtes élu de la onzième circonscription, desservie par la ligne D du RER, j’aimerais attirer votre attention sur la situation catastrophique que connait notre ligne. Pas un jour sans problème, des association sérieuses recensent 45% de trains en retard ou supprimés : http://www.metrofrance.com/paris/sncf-record-d-irregularite-pour-le-rer-d/mmdn!quO7GYVdvXSZM/ Soit près d’un train sur deux!

Habiter à Sénart et travailler à Paris devient extrêmement difficile, et cette situation véhicule, à mon avis, une image très négative de nos villes. Les usagers sont à bout de nerfs, il est urgent d’agir.

Philippe

Didier
Répondre

Monsieur le Député, bonjour.

Nous avons à déplorer, sur l’ensemble du parcours de la ligne D du RER, une situation déplorable laquelle, loin de s’améliorer, se détériore encore mois après mois comme l’attestent les nombreux indicateurs qu’ils soient issus du transporteur ou des associations. Sans revenir sur la véracité de tel ou tel chiffre c’est une tendance baissière que nous voyons très clairement se dessiner.
Nous sommes à bout. Usés. Epuisés. Les accidents et les incidents, envers le personnel comme entre voyageurs, sont de plus en plus fréquents.
Des situations ubuesques sont relatées quotidiennement et certains exemples navrants sont consultables sur le blog de la ligne (http://maligned.transilien.com/) sans que cela paraissent émouvoir, voire inquiéter, quiconque.
Nul ne nous donne de visibilité sur une quelconque amélioration de la situation sur cette ligne. Au contraire, on nous promet l’allongement des trajets, déjà très longs, sans amélioration de conditions de transports que certains pourtant pourraient juger indignes.
Alors, sans langue de bois, quelles actions concrètes et à court terme seront appliquées afin d’anticiper de tragiques évènements.
Merci de votre retour.

Leave a comment

nom*

email* (not published)

site internet