Le changement à Sénart et au Mée, c’est maintenant !

Madame, monsieur,

Les 10 et 17 juin, au lendemain de l’élection présidentielle, nous renouvellerons les députés qui devront œuvrer au redressement de notre pays.

Les politiques injustes menées pendant 5 ans ont accéléré les effets de la crise. Cinq années de cadeaux fiscaux pour quelques-uns et la dette pour tous les autres, ça suffit !

Le chômage atteint des niveaux records. Le coût de la vie ne cesse d’augmenter. Les taxes se multiplient et la TVA ne cesse de progresser. Le prix du logement s’envole. Pendant ce temps, les salaires stagnent. Pour de trop nombreux Français, les difficultés de fins de mois commencent au milieu du mois.

Pendant que les classes moyennes et populaires se voient imposer de nouveaux plans d’austérité, les patrons du CAC 40 s’augmentent de 34%. Vous travaillez plus, ils gagnent plus…

La société Française ne se porte pas mieux. L’école est abimée. La délinquance avec violence explose. L’accès aux soins se complique. La laïcité est trop souvent contournée.

La situation est difficile, mais le changement est possible.

Le changement c’est d’abord une France apaisée, réconciliée avec elle-même et rassemblée autour des valeurs de la République. C’est une France où la règle est rappelée à chacun, faite de droits et de devoirs.

Le changement c’est la priorité donnée à la jeunesse. Cet effort de formation est notre meilleur atout pour préserver notre compétitivité face aux pays émergents et renouer avec une croissance durable.

Le changement c’est un contrat de génération qui permet à un senior de se maintenir dans l’emploi jusqu’à la retraite et qui transmet son savoir-faire à un jeune embauché en CDI. Un pays qui se prive de l’expérience des anciens et ferme la porte à l’énergie des plus jeunes ne se donne pas les moyens de se relever.

Le changement c’est une politique fiscale juste, qui distingue les entreprises selon leur taille, qui ne privilégie plus la rente sur le travail et la spéculation sur l’effort.

Le changement c’est une politique de sécurité dure avec le crime et dure avec les causes du crime. Ce sont des zones de sécurité prioritaires où sont concentrés les moyens pour faire appliquer les lois de la République. C’est une nouvelle police de proximité qui connaît le terrain et peut prévenir comme punir.

Le changement c’est la possibilité pour les salariés qui ont cotisé toutes leurs annuités de partir dès 60 ans à taux plein. C’est la remise à plat de notre système en y intégrant la notion de pénibilité.

Le changement ce sont des élus exemplaires. Ce sont des élus rendus inéligibles dès lors qu’ils ont été condamnés pour corruption. Ce sont des élus à plein temps grâce au non-cumul des mandats.

Le changement il ne faut plus en parler, il faut le faire. Le changement, c’est maintenant.

Avec Marie-Line Pichery, maire de Savigny-le-Temple, je porterai le changement dans notre circonscription. Nous serons des élus disponibles au service des habitants de Sénart, du Mée et des communes environnantes.

Vous pouvez compter sur notre détermination et notre engagement.

Olivier Faure

Commentaires

Bruno Chaix
Répondre

le changement à Sénart, c’est maintenant ?
Une nouvelle politique sur la communauté d’agglo, chiche :
moins de logistique, moins de camions et
plus d’emplois qualifiés, plus de transport en commun,
moins de mitage des terrains agricoles, moins d’étalement urbain et plus de revitalisation des centre-villes, plus d’éco-quartier, plus d’agriculture bio …

Doraz Odile
Répondre

bonjour j’avais voté pour Fançois Hollande et c’est logique qu’il ait
la majorité à l’assemblée si jamais vous êtes élus il faudrait faire
quelque chose contre l’augmentation des loyers car c’est trop cher à Savigny et la sécurité dans le quartier place de droit de l’homme. merci de votre coopération.Bonne chance

Leave a comment

nom*

email* (not published)

site internet