Article dans Le Monde : François Hollande, une équipe de campagne entre fidélité et ouverture

François Hollande devait déposer mardi 12 juillet auprès de la Haute Autorité de la primaire son dossier de candidature. Dans la foulée, il devait recevoir dans les jardins de la maison de l’Amérique Latine, à deux pas de la rue Solférino, les élus qui lui ont apporté leur parrainage. A l’intérieur, Pierre Moscovici devait, lui, dévoiler l’organigramme de campagne. Le strauss-kahnien a été nommé « coordinateur » de la campagne de la primaire.

Pour composer son équipe, M. Hollande a dû jouer sur un délicat équilibre entre ses fidèles et ses nouveaux alliés, Pierre Moscovici et Vincent Peillon.
Mettre en avant les uns sans froisser les autres, M. Hollande est un habitué de cette gymnastique.
Au rang de ses amis, le député européen, et le plus proche, Stéphane Le Foll, qui dirigeait jusque-là sa campagne, sera en charge de l’organisation et des réseaux. Le député Michel Sapin, spécialiste des questions économiques, sera en charge des propositions et de l’argumentaire, François Rebsamen, le maire de Dijon, s’occupera des élus, André Vallini, député de l’Isère, de la justice, Jean-Yves Le Drian, le président de la région Bretagne, de la défense.

Un réseau d’experts
Le député Bruno Le Roux assurera, lui, la liaison avec le Comité national de préparation de la primaires, alors que Faousi Lamdaoui conserve les relations avec la presse. Olivier Faure, l’actuel secrétaire général du groupe PS à l’Assemblée nationale, aura en charge la communication ; Alain Rousset, le président de la région Aquitaine, l’industrie. Yves Krattinger, sénateur de la Haute-Saône, la réforme territoriale.
Les strauss-kahniens récupèrent aussi des postes-clés. Jérôme Cahuzac est responsable des questions budgétaires, Marisol Touraine, la spécialiste au PS des retraites, sera chargée du social ; Aurélie Filippetti des relations avec les intellectuels ; la grenobloise Geneviève Fioraso, de la recherche ; Safia Okoturé, du sport.
Le Marseillais Patrick Mennucci, qui avait dirigé la campagne de Ségolène Royal, devrait également rejoindre l’équipe d’organisation.
Vincent Peillon hérite, lui, des idées, du projet, des discours ; Pascal Terrasse, de la dépendance et la retraite, Vincent Feltesse de l’Internet. Les grands élus qui l’ont rejoint, notamment Gérard Collomb, Jean-Marc Ayrault, Rolland Ries, François Patriat, se retrouveront dans un « conseil politique », présidé par M. Hollande, qui se réunira une fois par semaine. Avec le ralliement de MM. Moscovici et Peillon, M. Hollande peut compter sur un réseau de deux cents experts. Dans l’ombre, il conserve enfin ses conseillers, notamment sur les études.

Le 19 juillet, le candidat réunira son premier comité de campagne à Dijon, pour fixer le planning jusqu’au 9 octobre.

Sophie Landrin

Commentaires

Cyrille
Répondre

Bravo à toi Olivier pour avoir intégré une équipe de socialistes compétents et motivés. J’apprécie énormément de voir que François Hollande s’entoure de telles personnalités pour sa campagne des primaires.
Il présente ainsi une candidature sérieuse et de qualité, démontrant sa capacité à habiter la plus haute fonction.

Bonne campagne Olivier!

FB_100000174980240
Répondre

Félicitations Olivier , je suis vraiment heureuse pou toi la fidélité est une valeur rare et chere .Nous avons là une équipe de choc qui fait une réelle place au renouvellement.

Sandra
Répondre

Bravo à toi Olivier et on compte sur toi pour faire passer les messages aux français. La com c’est une sacré responsabilité , bon courage !!! Pour le reste je pense que cet organigramme est trop impotant.. Ca ressemble trop à une équipe de congrès interne du parti . Il aurait falllu ouvrir à des pesonnes qui ne sont pas du parti puisque la primaie s’adresse à tous. A la culture un directeur de théatre , à la recherche un chercheur que sais je encore. Pourquoi ne pas avoir fait une place à Monsieur Stora qui soutient Hollande pa exemple?

Estel
Répondre

Félicitation c est la concrétisation d une merveilleuse aventure collective entamée il y a plus de dix ans maintenant il faut aller jusqu au bout. Nous serons nombreux a tes cotes et nous ne manquerons pas de faire le relais sur le terrain. Ce rôle te va comme un gant, ne change rien a ce que tu es on t aime comme ça!

Leave a comment

nom*

email* (not published)

site internet