Pourquoi Eric Woerth doit rester au gouvernement

Il y aurait bien un scénario diabolique : Nicolas Sarkozy, conscient de l’impossibilité de maintenir Eric Woerth se poserait non pas la question de savoir si il doit le démissionner, mais quand il doit l’exfiltrer de son gouvernement.

Parfait connaisseur des médias, le chef de l’Etat attendrait la fin du pic médiatique, ce moment où les journalistes ne feraient plus recette avec cette embarrassante affaire Bettencourt. En faisant partir trop tôt son ministre, il se retrouverait en première ligne, rattrapé par l’immixion de son conseiller Ouart dans les démêlés judiciaires de la famille Bettencourt, par ses rencontres à l’Elysée avec le gestionnaire de fortune M. De Maistre, par sa présence au Bristol lors des soirées organisées pour et avec les généreux donateurs de l’UMP… Le Président attendrait don son heure, protégé par son ministre-fusible. Grillé pour grillé, le ministre du travail pourrait bien encore servir à lui éviter la foudre quelques semaines, le temps de clore la session parlementaire et de voir la France passer à autre chose, coincée entre camping, chaises longues et crème solaire.

A la rentrée, il annoncerait un remaniement (après avoir laissé fuiter que ce grand moment n’interviendrait qu’en octobre). Le ou la nouvelle ministre aurait eu tout l’été pour se préparer au débat sur les retraites. L’effet de surprise permettrait de gagner une quinzaine pendant laquelle la presse pourrait commenter la nouvelle « séquence qui s’ouvre » et se perdrait en conjectures pour savoir si Nicolas Sarkozy a « repris la main » ou pas. Le nouveau ministre annoncerait quelques inflexions modestes sur les retraites en espérant que la nouveauté de sa nomination et ces évolutions permettraient d’apaiser une rentrée sociale que l’on pressentait agitée.

Mais Nicolas Sarkozy n’est pas le diable. Et pour une fois, le président n’a pas tort. Il faut maintenir coûte que coûte Eric Woerth. Je m’explique :

  • qui mieux que ce ministre des affaires sociales incarnerait cette confusion entre les milieux d’argent et la droite?
  • Qui mieux qu’Eric Woerth pourrait défendre dans le débat sur les retraites, l’inégal partage de l’effort entre revenus du capital et du travail?
  • Qui mieux que lui pourrait défendre la rigueur pour les modestes et la clémence fiscale pour les grandes fortunes?
  • Qui mieux qu’ Eric Woerth pourrait contribuer à la mobilisation syndicale du 7 septembre? Deux, trois millions de personnes pourraient se retrouver à manifester au choix contre la réforme des retraites ou cette société où l’indécence est érigée en modèle ?

Monsieur le Président, en politique les symboles ont leur importance. Ne nous privez pas de ce ministre qui incarne mieux que tous les autres, votre politique.

Commentaires

Michel Peltier
Répondre

Entièrement d’accord. On lance une pétition pour son m

Michel Peltier
Répondre

Entièrement d’accord, on lance une pétition pour son maintien ?
MP

David
Répondre

Il est clair que toute la lumière doit être faite sur cette affaire. Trois points seulement :
– la présomption d’innocence vaut également pour les ministres.
– la commission d’enquête parlementaire est acceptée (révision constitutionnelle, merci ! non votée par le PS au passage)
– « l’inégal partage de l’effort entre revenus du capital et du travail » –> je croyais que le principe de la retraite par répartition était : les actifs paient pour les retraités, on m’aurait menti ? Je ne suis pas rentier donc je n’ai aucun intérêt à ce qu’on épargne le capital (c’est le cas de le dire) mais ce n’est pas logique comme raisonnement.

Marlon
Répondre

Sarko a confié la mission retraite à Woerth et malgré les tempétes il ne voudra pas le désaisir ne revons pas

. Il est clair que quand on est programmé pour une mission il faut aller jusqu’au bout c’est ce que j’ai toujours fais envers et contre tout.Mais on ne peut pas dire que Woerth est la victime d’une injuste chasse à l’homme chaque jour sa crédibilité est mise à mal. Toute cette affaire illustre les rapport d’une certaine droite avec les milieux d’argent. Woeth a commis une faute grave , il a bloqué le controle fiscal de Betencourt il est normal que l’opposition demande des comptes

Olivier Faure
Répondre

A David,

1. OUI la lumière doit être faite, mais le moins que l’on puisse constater c’est que le ministre Woerth a menti régulièrement sur ce dossier Bettencourt.
– Il a présenté De Maistre comme une vague connaissance, il lui a remis la légion d’honneur alors que ce dernier venait d’embaucher sa femme, que le conseiller justice du président était en contact régulier avec lui, et que le président de la République l’a reçu à deux reprises à l’Elysée…
– il a expliqué qu’il n’avait jamais eu ni lui ni sa femme eu à connaître de soupçons de fraude fiscale de madame Bettencourt. avant d’être déenti par le juge Courroye
– Il a dénié tout conflit d’intérêt avant que Mediapart et le Nouvel Obs ne révèlent qu Woerth a reçu un chèque de madame Bettencourt pour le financement de sa propre vie politique en dehors de toute échéance électorale
– Woerth a expliqué ne pas connaître la situation patrimoniale de madame Bettencourt, mais Mediapart vient de révéler qu’il la connnassait forcément puisqu’il a signé le chèque de restitution de 30 millions au titre du bouclier fiscal…
2. NON ce n’est pas la nouvelle constitution qui donne des droits à l’opposition pour la création d’une commission d’enquête. C’était déjà possible avant. En fait la droite n’autorise que les commissions qu’elle souhaite (Cf. sondages de l’Elysée). Cette fois elle est contrainte d’accepter sous le poids de l’opinion publique
3. sur les revenus du capital et du travail pour financer les retraites, cela fait bien longtemps que la sécurité sociale n’est plus financée exclusivement par les cotisations (CSG, CRDS). ENfin vous êtes moins gêné quand il s’agit d’exonérer de cotisations sociales les entreprises…

A bientôt.

David
Répondre

Le juge Courroye a indiqué avoir transmis au fisc le dossier de Banier, pas celui de Bettancourt : extrait du Nouvel Obs

« le 25 juin, le procureur de la République de Nanterre, Philippe de Courroye, a indiqué avoir transmis au fisc le dossier de François-Marie Banier dès janvier 2009. (Ce dernier est accusé d’abus de faiblesse de la milliardaire Liliane Bettencourt). « L’administration a eu connaissance de l’ensemble des pièces du dossier. Rien n’a été occulté », a précisé Philippe Courroye, sans parler spécifiquement de Liliane Bettencourt. »

Concernant le chèque de Mme Bettencourt à l’association de Woerth :
« Madame Bettencourt a aussi versé 7.500 euros à l’association de financement de l’association de soutien à l’action d’Eric Woerth (AFASAEW) en mars 2010″, reconnaît-on dans l’entourage de Patrice de Maistre. »
Là encore, les faits ne sont pas encore clairement établis, ce sont les rapports des écoutes donc les faits ne sont pas encore vérifiés. Quand et s’ils le seront, vous aurez tout le loisir de taper sur Woerth, mais là encore, vous négligez la présomption d’innocence.

Par ailleurs, la révision constitutionnelle vous accorde un droit de tirage, ce qui veut dire qu’un refus d’une commission d’enquête doit être motivé par 3/5 des députés.

Et enfin, vous savez Olivier que je ne suis pas adepte des exonérations de cotisations ou tout autre cadeau fiscal (en temps de crise) comme celui fait aux restaurateurs et qui coûte 3 milliards par an.

Olivier Faure
Répondre

A David,

le dossier Banier est totalement intriqué dans celui de madame Bettencourt ! Sa fortune est exclusivement lié aux dons de la milliardaire. Woerth lui même le reconnaît…
Sur les dons à Eric Woerth, au grand jury RTL il a lui même reconnu avoir été finacé par madame Bettencourt sans préciser par quel biais. Quand la question lui a été posée directement à l’AN, il a juste refusé de répondre… Pas si dur de dire oui ou non…

Quand au droit de tirage, Balladur lui même dans un rapport d’évaluation de la réforme a reconnu que c’était une vaste plaisanterie, puisque la majorité se réserve le droit d’amender le périmètre d’intervention, de déclarer irrecevable la demande et qu’elle s’attribue de toute façon le rapport… Peut mieux faire…

terroir
Répondre

bien vu !!

Estelle Picard
Répondre

chaque jour une nouvelle révélation , il est sans doute pas le seul dans ce gouvernement à mélanger les genres mais là c’est trop..Il vaudrait mieux qu’il parte ou au moins qu’il soit désaisi du projet des retraites.. désormais le débat politique ne peut plus être serein sur les retraites..

David
Répondre

Sans doute mais l’usage que Banier fait des dons de Mme Bettencourt n’a rien à voir avec Eric Woerth, il ne faudrait pas tout mélanger. Le ministre doit répondre si oui ou non, le fait d’avoir été financé par Mme Bettencourt a influencé son comportement lorsqu’il était ministre du budget. A priori, il bénéficie comme tout le monde de la présomption d’innocence… vouloir qu’il démissionne Mme Picard ferait de lui un coupable avant même qu’une enquête ait démontré quoi que ce soit.

Estelle Picard
Répondre

« …Ca penche ..on voit le vide à travers les planches…Loreal..Let’s dance »(A Souchon)

Petia
Répondre

c’est par grace que je me trouve sur ce site .je crois que vous etes des hoemms qui pensent au bien etre des autres comme a votre propre bien etre.je suis e9tudiant en anthropologie .je cherche une quelconque aide financiere pour me procurer des materiels indispensables pour ma formation.en mars j’ aurai e0 faire ma maitrise mais j’ai besoin d’un peu d’argent et d’un ordinateur ,des numeriques ,des un appareil photo pour mes recherches et enquetes.merci de me repondre sur

Leave a comment

nom*

email* (not published)

site internet