Les patrons en mal de reconnaissance (suite)

Il y a au moins un Français qui les aime vraiment les patrons. Un Français qui voudrait même devancer leurs désirs. Vous ne voyez pas ? Un indice : il était à l’Université d’été du MEDEF hier.
Pas trouvé je continue : Il est venu proposer d’en finir définitivement avec les 35 heures et de limiter le droit de grève (dans les entreprises, les administrations et les universités…).

Oui, c’est bien lui ! Nicolas Sarkozy. Tel qu’en lui-même. Toujours la même prestidigitation. Regardez ma main gauche pendant que ma main droite vous fait les poches. Côté diagnostic : il faut défendre la France qui se lève tôt le matin, la France qui travaille dur. Il faut que le travail paie. Jusque-là tout le monde suit. Côté propositions : on peut faire davantage d’heures supplémentaires, mais elles sont moins rémunérées que sous le gouvernement Jospin… On a la liberté de travailler plus, mais pour gagner moins. Au nom de la défense des petits, il faut faire des cadeaux aux gros. Et là on ne suit plus du tout !

Nicolas a un frère. Guillaume Sarkozy. Il y a un an, il voulait être le président du MEDEF. Il a finalement renoncé. Nicolas, lui, visiblement est encore sur les rangs !..

Leave a comment

nom*

email* (not published)

site internet